Ouija la planche, quelles sont véritablement ses origines ?

Concernant la Ouija la planche, à la base le mot « ouija » est issu de la juxtaposition de deux mots, « oui » de la langue française et « ya » de l’allemand. Le mot ouija se prononce normalement « oui-ya ». « Ya » étant la même signification que « oui » de la langue française.

L’histoire du mot Ouija.

Venant tous droit des Etats-Unis et datant du début du XXème siècle le mot « oui-ya » est créé par Charles Kennard et Elijah Bond. L’idée de ce mot vient des séances de spiritisme exercées à l’époque et dont la principale question posée était « Esprit es tu là ? » dans l’attente d’une réponse « oui ». Cette accessoire ésotérique fait partie des éléments de « Transcommunication ».

Certains utilisent une simple feuille de papier avec un verre pour effectuer une séance de spiritisme, mais les puristes préfèrent utiliser le bois pour communiquer avec l’au-delà…

La véritable planche de ouija est à l’époque en bois gravée avec de nombreuses inscriptions figurants dessus. Des lettres, des chiffres mais également le symbole de la Lune et du Soleil ainsi que parfois un pentacle de protection. Toutes ces informations gravées sur la planche sont là pour faciliter le message délivré par le « contact ésotérique ». On dit d’une planche de ouija que c’est l’instrument permettant d’ouvrir une « porte avec l’au-delà ».

spiritisme avec planche de ouija

Planche de spiritisme créée et gravée à la main

Elle fait partie des articles ésotériques et divinatoires. Depuis de nombreuses années, la ouija avance et fait partie de notre société. Parfois perçue comme un accessoire diabolique, parfois adulée par les médiums et voyants, elle détient ce mystère ancestrale !

Pour pratiquer une séance de spiritisme, il faut respecter une forme de « protocole » afin de l’utiliser correctement. De nos jours la planche de ouija c’est fortement démocratisée, avec les films « Ouija » de 2014 et « Ouija, les Origines » de 2016 touchant ainsi un public beaucoup plus large et non initié !

A savoir également que de nombreuses informations ou idées reçues sur la Ouija sont absolument fausses. Lorsque l’on possède cette outil de Transcommunication, il faut bien évidemment savoir s’en servir et ne pas faire n’importe quoi. Bien maîtrisée une planche de spiritisme ne peut être dangereuse…

La dérive néfaste de cet objet viens du simple fait que de nombreuses personnes, depuis bien longtemps lui « collent » un image négatif. La ouija n’est pas un jeu de société, et encore moins un accessoire quelconque. Une table de spiritisme peut être « activée » ou pas, l’activation se fait dès lors ou une première séance est ouverte avec elle…

Ci-dessous un exemple d’une de nos planches créées pour une pratique du spiritisme. Un pentacle de protection centrale de couleur doré, entouré par les informations permettants de « traduire » un éventuel message venant de l’au-delà… Sur sa droite la goute jouant le rôle de « pointeur » permettant de se diriger sur les différents éléments gravés dans le bois !

ouija et sa planche

Planche de ouija « MINI » Noir et Or avec le pentacle de protection.