Voyage éthérique ou ubiquité (bilocation) : comment les différencier ?

Voyage éthérique ou ubiquité (bilocation)

Une question me taraudait : y’a-t-il une différence entre le voyage éthérique et le fameux don d’ubiquité appelé aussi bilocation. 

Je suis donc partie en quête de réponses. 

Dans un premier temps je vais vous faire un rappel succin des différentes couches de nos corps et également différencier éthérique et astral, car bien souvent les gens confondent les deux voire ne savant pas que le voyage éthérique existe. 

Alors, asseyez-vous bien dans la capsule de transport ! 

Vous êtes prêts ? c’est parti !

1. L’Ether

Terme apparu sous Aristote, il désignait alors une substance au-dessus de l’air et qui par le biais des frottements des sphères, s’enflammait. 

En Physique actuellement : « Fluide hypothétique, invisible et impondérable, éminemment élastique, que beaucoup de physiciens modernes ont admis pour expliquer les phénomènes de la lumière et de la chaleur et qu’ils supposent remplir les vides des corps et les espaces intermédiaires aux corps. Les ondulations de l’éther. ». 

2. L’astral

Définition :« OCCULT. Corps astral. Enveloppe subtile, aura, supposée entourer le corps humain » 

Donc maintenant ces termes définis succinctement, il est important de savoir plusieurs choses : 

Regardez ce schéma et pour ceux qui ne connaissent pas encore vous comprendrez où se situent ces différentes couches. 

Le corps éthérique fait entre 5/10 cm, il est le support énergétique des chakras et stocke le prâna. Il sera le siège de notre égo et il disparait à notre mort. Son taux vibratoire et légèrement plus élevé que celui du corps physique. 

Il peut être de couleur bleu électrique à gris et peut se voir selon le procédé de Kirlian ( « Le procédé dit photographie Kirlian (ou effet Kirlian) a été découvert accidentellement en 1939 par le technicien soviétique Semyon Kirlian et sa femme, la journaliste et enseignante Valentina Kirlian. Les clichés Kirlian montrent un halo lumineux autour d’un objet soumis à une haute tension électrique. 

Pour Kirlian et ses successeurs, attachés au domaine de la parapsychologie et des médecines énergétiques, la photographie Kirlian serait une manifestation de l’aura humaine. Ce phénomène est devenu populaire lors de la parution du livre de Sheila Ostrander et Lynn Schroeder, Psychic Discoveries, en 19701. 

Il a depuis été démontré que le halo lumineux présent autour des objets photographiés est dû à l’effet corona (couronne hein ) . » merci source Wiki ! 

Quant au corps astral, appelé aussi Aura, il fait entre 1,5 M à 5M. il est en relation avec les émotions, les ressentis. Il ne disparait pas après la mort. Son taux vibratoire est plus élevé que celui du corps éthérique. Il peut s’observer grâce au champs H3 de Emile Pinel ( https://www.cielterrefc.fr/exterieurs/la-planete-et-lunivers/sciences-et-au-dela/travaux-demile-pinel/ ) 

Bon, ça va, vous suivez ? C’est assez aisé à suivre, j’ai passé des détails très scientifiques qui sont intéressants mais hyper compliqués à comprendre. Donc on va rester dans le simple ! 

Bon maintenant, partons en balade ! 

3. Le voyage éthérique

Pour comprendre, nous allons redéfinir un peu plus le corps éthérique. Il est composé de l’éther inferieur ou dense qui maintient le corps physique. Et l’éther supérieur ou léger qui lui peut se détacher. 

Ce fameux corps éthérique qui se détache serait nommé : le double éthérique. 

Sorti à l’extérieur, il a l’aspect d’un spectre. Il est, contrairement au corps astral, moins riche que le voyage astral. Rappelez vous l’astral est le siège des émotions, ressentis, alors que l’éthérique est le siège des énergies et également véhicule de l’égo. En hindou il est appelé Prâna mâyakosha (ou véhicule de prâna), en allemand Doppelganger. (Ha là je vois les yeux de certains qui brillent !).

Par ailleurs, autant que nous faisons des voyages astraux sans nous en souvenir lorsque nous dormons, autant qu’il est difficile et cela demande de l’exercice de réussir à détacher son double éthérique. 

Chez les mediums physiques ou matérialisateurs, le double éthérique se détache plus facilement et ils sont capables de le faire sous plusieurs formes différentes. (Mais cela sera un autre sujet très intéressant !). Il a souvent été confondu avec le corps astral. Mais le corps éthérique, lui, se construit, se développe et c’est tout un processus pour pouvoir le déplacer. 

Il est des témoignages de ressentis de corps éthériques lors du décès d’une personne. Le témoin proche du défunt aurait senti comme une décharge le traversé. Sachant que le corps éthérique est le support d’énergie cela semble cohérent. (Diffèrent du ressenti d’un corps astral où là ce sont plus des émotions qui sont présentes.) cf : https://books.google.fr/books?id=jh9TDQAAQBAJ&pg=PA179&lpg=PA179&dq=apparition+de+corps+etherique+temoignage&source=bl&ots=uAPR5pfrls&sig=ACfU3U26j7AJ5GLb83tGMwYm121vNfPWBQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjqlsPsv7vpAhXd6eAKHXEFBfIQ6AEwBHoECAoQAQ#v=onepage&q=apparition%20de%20corps%20etherique%20temoignage&f=false 

4. L’ubiquité ou bilocation. 

C’est la capacité d’être présent en plusieurs lieux, au même moment. 

Ce phénomène fut décrit depuis l’antiquité déjà. 

Le mot lui fut inventé par Frederic W.H Myers qui était poète et également parapsychologue. 

Hérodote en a parlé en 600 ans avant J.C. (historien grec ayant vécu au Ve siècle avant J. -C. Il est connu pour avoir rédigé l’Enquête (appelée aussi les Histoires d’Hérodote). Cf Wiki. 

Également plusieurs Saints chrétiens dont le Padre Pio avec plusieurs témoins qui rapportent l’avoir vu au même moment à deux endroits différents. 

Si cela vous intéresse voici un lien qui raconte ces évènements incroyables…mais vrais… vraisemblablement. https://fr.aleteia.org/2017/04/29/padre-pio-les-bilocations-les-plus-stupefiantes/ 

Ce qui au premier abord va différencier l’ubiquité (ou bilocation) du double éthérique, c’

Ce qui au premier abord va différencier l’ubiquité (ou bilocation) du double éthérique, c’est que lors de l’ubiquité, le double est doué d’affect. Mais là encore, il y a certaines subtilités. 

Ainsi, il existerait deux sortes de bilocation : 

——- la bilocation en corps et en esprit : ici, le sujet peut produire des changements et interagir avec les personnes et les objets qui l’entoure. 

——–La bilocation via un double spirituel : là le phénomène rejoint très étroitement celui du double éthérique. Il est alors décrit comme pour les Doppelganger comme un double fantomatique. 

A ce titre nous pouvons évoquer le cas connus de Emilie Sagée. 

C’était une institutrice qui lors de ses classes, a subi ce phénomène. Ce sont ses élèves qui l’ont fait remarquer aux parents, qui eux même ont fait intervenir le Directeur. 

Si cela vous intéresse voici un lien racontant son histoire : http://www.science-et-magie.com/archives02num/sm48/4824sag.html 

Des Saints également comme Saint François d’assise et Saint Antoine de padoue auraient également présentés ces phénomènes de bilocation en corps et en esprit. (Qui sait si nos Saints des Eglises catholiques n’étaient pas en fait les Avengers ! (Sourire). 

D’autant expliquent que la bilocation « en corps et en esprit » aurait surtout eu pour but de prévenir de grandes catastrophes ou d’évènements catastrophiques. 

Au regard des histoires, le double éthérique, lui, serait plus un phénomène non maitrisé. Bien que les scientifiques en paranormal et énergéticiens expliquent qu’il est difficile de détacher son double éthérique… 

Les fameux Doppelganger en sont des exemples flagrants. 

5. Conclusion. 

Nous pouvons distinguer maintenant les différences entre la vision d’un double éthérique (ou d’une bilocation via un double spirituel) et une bilocation en corps et en esprit. 

Le cas des Doppelganger pose question puisque dans les cas rapportés, on y distingue soit un double interactif (et donc une bilocation en corps et en esprit) soit un double fantomatique statique (qui serait alors un double éthérique). 

Le doppelganger fait partie des légendes germaniques, sa présence ne serait pas bon signe puisqu’il annoncerait la mort de la personne. 

Nous savons que les mythes et légendes partent toujours d’un fait réel donc fort possible que ces phénomènes de doubles éthériques aient crée ce folklore.

Voilà, j’espère que cela vous a intéressé. Attention quand vous vous regarderez dans le miroir, un soir de pénombre de ne pas croiser votre double … (rire malicieux.) 

Dans un prochain article nous parlerons du voyage astral si cela vous dit ! 

Article Culture ésotérique rédigé par : Schwob Ségolène

Laisser un commentaire