BAPHOMET qui est il ?

BAPHOMET incarne l’aboutissement du processus alchimique l’union des forces cosmiques et telluriques pour créer la lumière astral la base de la magie et l’illumination.

C’ est une divinité androgyne car il porte les caractéristiques des deux sexes seins féminin et une barre qui représente le phallus.

Il représente le plus haut niveau de l’initiation dans la quête de devenir un avec l’univers. Le phallus de cette divinité est une tige liée à deux serpents qui se nomment le caducée qui représente ésotériquement l’activation des chakras de la base de la colonne vertébrale à la glande pinéale en utilisant la puissance serpentine (d’ou les serpents) ou lumière astral l’équilibre entre le microcosme et le macrocosme.

La tête de bouc représente l’ unissons l’harmonisation entre l’animal et le spirituel. La flamme de l’intelligence qui brille entre ses cornes est la lumière magique de l’équilibre universel l’élévation de l’âme au- dessus de la matière. La tige debout à la place des organes génitaux, symbolise la vie éternelle l’humanité est représentée par les deux seins.

Un symbole de lumière de ses deux mains formant le signe de l’hermétisme l’ une pointant vers la lune blanche l’ autre pointant vers le bas pour le noir ce signe exprime l’harmonie parfaite de la miséricorde à la justice.

Article ésotérique rédigé par : Astaroth T.

Informations complémentaires :

Ce nom reviens souvent chez les Templiers, qui devrait être orthographié kabbalistiquement à l’envers, se compose de 3 abréviations : Tem. ohp. AB., Templi omnium hominum pacts abbas, « le père du temple de la paix de tous les hommes ».

Eliphas Levi : « Dogmes et Rituels de la Haute Magie »

En Grande-Bretagne, Cerennunos fût nommé Herne. Le Grand Dieu cornu ayant des caractéristiques satyres tous comme Baphomet ainsi que l’accent mis sur le phallus. De fortes similitudes physiques, entre ces deux représentations, apparaissent nettement…

A ce jour, il reste encore une figure complexe et très mystique. Il apparait dans de nombreuses oeuvres cinématographique, au théâtre ou encore dans de nombreux moyen d’expression, peintures, sculptures, etc…

Baphomet quel qu’il soit a toujours fasciné ! Tantôt adulé, tantôt détesté, c’est ce qui fait son côté très charismatique également…

Citations le concernant :

Il est absurde de supposer que les hommes d’intelligence adorent une idole monstrueuse appelé Baphomet, ou reconnus Mahomet comme un prophète inspiré. Leur symbolisme, inventé des siècles avant, de cacher ce qu’il était dangereux d’avouer, était évidemment mal compris par ceux qui n’étaient pas adeptes, et à leurs ennemis semblait être panthéiste. Le veau d’or, fabriqué par Aaron pour les Israélites, mais était l’un des boeufs sous la couche de bronze, et le Karobim sur le propitiatoire, incompris. Les symboles de la sage deviennent toujours les idoles de la multitude ignorante. Ce que les chefs de l’Ordre ont vraiment cru et enseigné, est indiqué pour les adeptes par les conseils contenus dans les hauts degrés de la franc-maçonnerie, et par les symboles que seuls les adeptes comprennent.

Albert Pike : « Morals and Dogma »

Comments

Laisser un commentaire