Symboles ésotériques durant la Rome Antique

Symboles ésotériques à l’âge de la Rome Antique

La Rome antique, à elle seule, représente le pouvoir, la force, une puissance qui même encore aujourd’hui inspire et nous retrouvons d’ailleurs de nombreux symboles ésotériques dans notre histoire et autour de nous .
Ayez l’œil bien ouvert. Il est raconté que lorsque les fondements du Capitole furent creusés, les travailleurs découvrirent une tête humaine. Nul doute pour les romains qu’il ne pouvait s’agir que de la tête du Monde !
Eh oui, rien que ça ! C’est vous dire la fierté et la haute opinion qu’avait ce peuple de lui-même.
En même temps, comment ne pas l’être ? Rome fut crée par des jumeaux issus de l’union de la fille du Roi Numitor et du Dieu Mars (Dieu de la guerre). Oui, souvenez-vous Rémus et Romulus , les jumeaux élevés par une louve.
En voilà un des premiers symbole. La louve de Capitoline. Nous pouvons retrouver plusieurs monuments la représentant en train d’allaiter les bambins.
Force de la nature et grandeur d’âme se retrouvent dans ce symbole qui encore aujourd’hui suscite beaucoup d’Intérêt. Imaginez quand même que ce sont ces deux mêmes bambins qui, adultes, firent bâtir Rome.
Sauvés par une louve, ce sont des vautours qui eurent raison de leur lien : en effet, Romulus avait décrété qu’il avait été le premier à voir les Vautours pour déterminer l’emplacement de Rome. Mais Rémus favorisant le nombre, son frère se sentant lésé le tua …
Voulant ensuite peupler sa ville, Romulus s’empara des femmes d’un village voisin (l’enlèvement des sabines) et c’est ainsi que se développa cet empire. Pas étonnant de ce fait qu’un des deuxièmes symbole soit le sigle « SPQR« . Attention, n’allez pas croire notre cher gaulois Astèrix quand il nous dit que cela signifiait « ils sont fou ces romains ! » sono pazzi questi romani ! Ces lettres à elles seules représentent toute la puissance de Rome. SPQR ou Senatus Populusque Romanus : le sénat ou le peuple romain . Ce symbole était reproduit un peu partout sur les monuments de la ville ainsi que les bannières lors de batailles et aujourd’hui encore on le retrouve sur des bouches d’égouts par exemple.
Dans la majorités des dessins de légions romaines, nous pouvons admirer une bannière qui flotte avec ces lettres inscrites dessus . Nous le retrouvons aussi de nos jours sous forme de tatouage, comme quoi il représente un symbole ésotérique fort . un peuple, une voix , une force unique … Houla ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Ein Volk, ein Reich … rappelons qu’Hitler était fort axé sur les symboles ésotériques et ça n’est pas pour rien qu’il a utilisé ceux de Rome pour montrer sa puissance.
La croix solaire serait un dérivé de la Svastika (fort symbole ésotérique également), elle était également une image importante. D’ailleurs je l’ai aperçu sur les murs de la gare de Metz encadrée par deux ailes d’aigle.
Et l’aigle vous allez me dire ? Bien sur, encore un autre symbole ésotérique qui vient marqué la puissance , la rapidité et la force.
Ça n’est pas un hasard si on retrouve ce rapace sur de nombreux écussons et sigles au niveau politique. D’ailleurs si Rome se voulait forte, fière et impartiale elle n’hésitait pas en coulisse à jouer de tous ces symboles et en utiliser les pouvoirs qu’ils représentent. (Un peu le côté obscur de cette grande dame me direz vous !).
Nous pouvons retrouver ce majestueux rapace comme emblème militaire dans de nombreux pays au cours du temps et notamment Napoléon Ier , l’Allemagne, et actuellement il est encore l’emblème des Etats-Unis . Chaque légion possédait son animal , cependant l’aigle en était le grand représentant : porté haut et fier devant toutes les légions .
Un autre symbole que nous retrouvons de nos jours dans le motif de l’assemblée nationale : les faisceaux de Licteur . Un bâton formé de verges( baguettes de bois longues et flexibles ) liées ensemble et une tête de hache au bout.
Les magistrats avaient droit de vie ou de mort sur les accusés, pas pour rien que les Licteurs (les hommes qui accompagnaient les magistrats) portaient ces faisceaux en guise de message.
Imaginez un peu ce cortège défiler dans les rues de Rome, ça en imposait !
Éloignons nous maintenant de la puissance de Rome et rentrons un peu plus dans « son obscurité » pour y trouver d’autres images ésotériques tout aussi symboliques.
Si Rome est connue pour être le siège de la chrétienté, elle n’en cultive pas moins de nombreux aspects mystérieux. Il faut savoir que les romains se sont beaucoup inspirés des grecs en ce qui concerne l’occulte. Un symbole ésotérique mais également érotique était la Mano Fico qui en fait représentait le sexe féminin. Elle était portée en amulette. En plus de représenter le peuple contre le pouvoir en place ,elle avait aussi une fonction de « porte-bonheur ». D’ailleurs les archéologues retrouvent de plus en plus d’objets occultes dans les tombeaux de l’époque de la Rome antique, notamment vers son déclin.
Ce geste, de coincer son pouce entre l’index et le majeur représentait plusieurs choses : la pénétration (acte hétérosexuel) et également surement l’ancêtre de notre  » fuck ».
La tige d’esculape, ancêtre de notre caducée. Esculape était le Dieu romain de la médecine. Ce symbole représenté par un serpent enroulé autour d’une tige évoque l’autorité et le serpent symbole de renaissance et de fertilité et du savoir.
C’est une image forte qui a perduré jusqu’à notre époque. La tige d’esculape était parait-il le bâton sur lequel s’appuyait le Dieu Esculape lui-même.
La couronne de lauriers : cette couronne était décernée comme objet honorifique aux généraux, aux sages, aux poètes … Il en existait de plusieurs sortes selon les fonctions et les actes honorifiques accomplis. Symbole incontournable de l’époque que nous pouvons observer sur toutes les illustrations ou statues de cette période. Elle est d’ailleurs encore symbole des honneurs et fait partie de certaines expressions « se reposer sur ses lauriers« .
Je ne m’appesantirai pas sur d’autres symboles qui sont plus en rapport avec l’histoire de Rome et son architecture (tels que le Colisée et son arène qui accueillait les gladiateurs).
Ce qui est sur, c’est que la Rome Antique nous a laissé de nombreux symboles ésotériques qui subsistent encore de nos jours et ont encore un grand pouvoir et un impact sur notre culture.
Alors…. Pas si fous ces romains !
Article rédigé par : Ségolène

Laisser un commentaire