Le mythe de la Sirène à travers le Japon. 人魚 [ningyo].

Sirène ésotérique, Sirène en kanji et phonétique japonais..

Les mythes et légendes japonaises sont tellement riches et assez différentes des autres cultures.

La mère revêt un aspect tout particulier dans leurs traditions, il n’est donc pas étonnant de voir le nombre de témoignages de pêcheurs compter leurs rencontres avec de telles créatures.

Il y a la légende d’une très jeune fille à l’époque du 5ème siècle nommée Yaohime qui a mangé de la viande que son père avait reçu d’un homme étrange. C’était la chair d’une sirène et Yaohime, après que 800 années se soient écoulées, continuait de garder son apparence de jeûne fille. Après sa mort, un temple a été construit en son honneur et d’autres temples postérieurs à son époque ont été construit au Japon.

Yaohime qui n’est pas le plus commun des noms concernant cet être légendaire, plus commun est celui de Ybao-kuni ou Yao-kuniquot. C’est la même légende que celle de Yaohime, excepté qu’il y est dit qu’elle a passée le reste de sa vie à errer à travers le Japon comme une morte vivante .

Elle n’est jamais restée au même endroit très longtemps, afin d’éviter que les gens commencent à remarquer qu’elle ne vieillissait pas. Certains se seraient abreuvé de son sang ce qui les auraient transformé en Kappa (monstre de l’eau) à cause de sa malédiction.

Ybao-kuni est devenue tellement populaire, qu’elle est apparue dans plusieurs animés japonais.

Il est dit par certains au Japon que les sirènes pleurent des perles, au lieu de larmes. Beaucoup des sirènes au style traditionnel sont des poissons avec les têtes humaines n’ayant aucun torse. C’est une variante japonaise commune de la légende de la sirène.

Le concept de base des sirènes est ici très différent des traditions occidentales. Ces sirènes sont TOUTES des femmes et sont capables de prendre les traits d’une humaine si elles font deux choses :

  • 1. prenez une fille humaine et faites en une immortelle en la nourrissant à la chair de sirène. Cela exige le sacrifice d’une de leurs propres sirènes pour cela.
  • 2. mangez la chair de la fille humaine. Les sirènes vieillissent normalement quand elles sont humanisées, donc tous les cents ans, elles cherchent une autre fille à élever pour être leur nourriture.

Dans la Saga de la Sirène, la plus récente de ces filles est Mana qui est sauvée de son destin (après qu’elle soit déjà devenue immortelle). De nos jours les Amas ces femmes qualifiées de sirène sont en fait des plongeuses professionnelles qui se déplacent sous l’eaux avec une grâce qui n’as rien à envier à ces créatures.

Ces femmes, que l’on qualifiait régulièrement de sirènes des côtes japonaises, étaient environ 70 000 à la fin des années 1950, cette tradition ancestrale se perd, notamment à cause de la destruction des fonds marins. Elles ne sont plus que 2000 à travers le Japon désormais. Je vous conseils à ceux qui aime les Animés « Mermaid’s Scar«  une vision assez sombre du mythe juste excellent !

Au final, sirène ésotérique un vrai symbole ou pas ? Oui du simple fait de ses légendes mystérieuses, ce personnage fait entièrement partie d’une certaine culture ésotérique.

 

Article ésotérique rédigé par : Darko Worlds

Article ésotérique rédigé par : Lunemystique