Sorcières que représentent-elles vraiment ?

Sorcières, oui un mot qui peut avoir de nombreux sens, positif comme négatif…

Globalement, le mot sorcière vous évoqué pour beaucoup de personnes une vieille femme, dos bossu vêtue de noirs et à la silhouette sombre voir inquiétante. Un exemple tous droit issu de contes Russe à commencer avec  « Baba-yaga« , aux jambes d’os et aux dents de fer, une représentation presque diabolique. Ou dans un autre exemple avec le conte de « Hansel et Gretel », à la maison de pain d’épice illusion créée par une redoutable sorcière s’en prenant aux enfants de passage…

Ces sorcières d’où viennent-elles ?

Entre 1560 et 1630 de nombreuses personnes furent accusées d’actes de sorcellerie, 40 000 à 100 000 d’entre elles furent tuées !

Dans la Bible, le Deutéronome dit « Tu ne laisseras point vivre la magicienne« . Durant le 14ème et 15 ème siècles les sorcières furent nommées les « Catins du Diable« . A savoir que la sorcellerie était perçue comme une secte démoniaque. On parle de communions avec le Diable, de messes noire et de dépravation à tous vas…

Le nom donné aux messes noires était le Sabbat, par déformation du Shabbat des juifs.On dit que la Sorcellerie représentaient le mal absolu…

Le noir est pour l’époque une couleur taboue, représentant l’enfer, avec son absence de lumière. On lui oppose les draps et sous-vêtements de couleurs blanche représentant la propreté et la pureté.

Au 18 ème siècle l’anthropologue britannique Margaret  Murray étudia le phénomène « Sorcières » elle conclue qu’en réalité se furent des païennes. Sa théorie paneuropéaniste explique que les celtes croyaient à 2 dieux, une grande déesse régnant du 1er mai au 1er novembre, puis un dieu cornu pour le reste de l’année.

En 1940, l’écrivain ésotériste Gerald Brosseau Gardner baptisa Wicca (un terme qui veut dire connaissance) terme directement lié à la sorcellerie. Ce terme est courant en pays anglo-saxon, il est écrit sur tous les livres d’ésotérisme (ce qui n’est pas le cas en France).

Pour ce qui est de la pratique, il est question d’utilisation de potions, de formules référent souvent à des dieux (ou déesses) païens on utilise également des bougies des encens de couleurs diverses on utilise également des cristaux d’athamés (dagues) et bien d’autres accessoires ésotériques

Donc on parle de Wicca pour évoquer la thématique de la sorcellerie, mais il existe aussi une communauté que l’on nomme les Wiccans.

Les wiccans récitent des rituels en extérieur ou durant des cérémonies. Le chiffre 3 est sacré pour eux. Dans le Wicca, on fait référence à 3 formes symboliques la déesse mère (rouge, blanche et noire, séductrice, jeune et vieille) avec l’invocation ou l’appellation : « Par le pouvoir de trois par trois. »

Lorsque l’on évoque Magie noir ou Magie Blanche, c’est là que l’on se rencontre qu’une sorcière n’est pas forcement sombre et négative. La Magie Blanche n’étant aucunement maléfique mais bénéfique et positive. Il est courant de confondre le personnage de « Sorcière Blanche » avec une Fée, ou dans un autre cas, dire qu’une Fée Noir est en faite une « Sorcière Noir »…

La sorcière symbolise la peur de la femme dans toute sa laideur cela dit elle est puissante avec son dont elle est capable de beaucoup et cela le plus souvent sans mari. Concernant la gente masculine on parle de Druides, d’Enchanteurs que de Sorciers.

Les Sorcières sont proches de la nature et de leurs pouvoir qu’elles leurs attribut.